Picture

MÉCANISME AFRICAIN D'ÉVALUATION PAR LES PAIRS (MAEP)

EN BREF
Fondation : 2003
Secrétariat : Midrand, Afrique du Sud. Un groupe de personnalités éminentes nommées par le Secrétariat du MAEP pour superviser la mise en œuvre du MAEP dans toute l’Afrique.
Membres : La participation au MAEP est bénévole et ouverte à tout membre de l’Union africaine. 29 pays sur 53 admissibles sont membres du MAEP.
Objectifs : Le MAEP est un système africain d’autosurveillance lancé par l’Union africaine pour aider les pays à améliorer leur gouvernance. Il encourage l’adoption de politiques, de normes et de pratiques conduisant à la stabilité politique, à une forte croissance économique, au développement durable et à une intégration économique continentale et sub-régionale accélérée grâce au partage d’expériences et de meilleures pratiques.



Appuyer la société civile et l’engagement des médias par l’intermédiaire du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP)

Organisation Locale : Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP)
Experts canadiens : Gilbert Oloko et Dr. Jennifer Tangney

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) a été lancé en 2003 pour améliorer les systèmes de gouvernance africains par le biais d’une combinaison unique de consultations publiques, d’examens d’experts et de la pression de pairs diplomates. Le MAEP offre une occasion de parvenir à un consensus national sur des questions clés de gouvernance, de définir des solutions et de surveiller la mise en œuvre. La participation de la société civile au processus garantit la crédibilité et la légitimité et a conduit à de solides auto-évaluations du MAEP dans un grand nombre de pays participants. Les médias ont également un rôle à jouer pour accroître la sensibilisation et l’éducation du public au sujet du MAEP. Jusqu’à présent, les donateurs ont fourni leur soutien pour renforcer la société civile et l’engagement des médias de manière ponctuelle.

Afin d’appuyer la société civile et l’engagement des médias par l’intermédiaire du MAEP, l’initiative DDD a apporté son soutien à un Fonds ou Mécanisme géré de l’extérieur auquel les organismes de la société civile et des médias peuvent avoir recours pour mettre en œuvre les programmes liés au MAEP. Une rapide étude d’orientation a été entreprise pour fournir de l’information de surveillance de base sur la situation actuelle concernant la société civile et la participation des médias au processus du MAEP. L’étude s’est appuyée sur les leçons retenues de l’établissement, la mise en œuvre et la gestion de fonds semblables pour déterminer la meilleure option et la meilleure structure à l’appui de la société civile et des médias. À la suite d’entretiens par téléphone et en personne au Cameroun, au Ghana, au Mali, au Nigeria, au Sénégal et en Afrique du Sud, l’étude a fourni la proposition de recommandations sur la structure, la taille et les options à considérer pour gérer le Fonds. Par le biais de cette initiative, DDD a amélioré l’harmonisation des donateurs, réduit la duplication et facilité la coordination et l’apprentissage entre pairs parmi les organismes de la société civile.