BOLIVIE

EN BREF
Nom officiel : État plurinationnal de Bolivie
Capitale : Sucre (capitale constitutionnelle), La Paz (capitale administrative)
Indépendance : 1825 de l’Espagne



Améliorer la production des statistiques officielles

Organisation Locale : National de Estadistica - INE
Experts Canadiens : Marc-Louis Ducharme et Norma Chhab-Alperin de Statistique Canada

L’Institut national des statistiques de la Bolivie (INE) a un mandat semblable à celui de Statistique Canada. Il est responsable de la planification, la production, le contrôle et la coordination des renseignements statistiques de la nation. Il contrôle le recensement national et se charge de la collecte et de l’analyse des données socio-économiques et démographiques.

L’INE a demandé de l’assistance dans le cadre de Déploiements pour le développement démocratique afin d’améliorer un important indicateur économique, l’Indice des prix à la consommation (IPC), qui permet de mesurer le changement dans les prix des biens de consommation et des services. Après avoir passé en revue les capacités et ressources de l’INE, les experts canadiens Louis-Marc Ducharme et Norma Chhab-Alperin, de Statistique Canada, collaborent avec l’Institut pour renforcer le système statistique de la Bolivie. Ils fournissent des conseils techniques, mettent au point des méthodologies et offrent de la formation au personnel de l’INE. Cette initiative se traduira par l’établissement d’une structure de classification normalisée et transparente pour la dissémination des résultats de l’IPC, et l’introduction d’ajustements de qualité pour calculer l’IPC.

Renforcer la Liste électorale de la Bolivie

Organisation Locale : Tribunal électoral national (Corte Nacional Electoral - CNE)
Experts Canadiens : John Courtney, l’Université de la Saskatchewan, Lorne Gibson, directeur général des élections de l’Alberta, Wayne Donovan et John Hersey

Le mécanisme DDD soutient également le Tribunal électoral national (Corte Nacional Electoral - CNE) de la Bolivie dans ses efforts pour veiller à ce que des procédés et procédures sécuritaires et exhaustifs soient en place pour saisir et gérer les données d’inscription de chaque électeur admissible lors des élections nationales du 6 décembre 2009. La mission de planification des travaux a été menée à l’automne de 2008 par les experts canadiens John Courtney de l’Université de la Saskatchewan et Lorne Gibson, directeur général des élections de l’Alberta, qui ont présenté des recommandations pour mettre à jour et améliorer la Liste électorale nationale existante.

« J’ai été très impressionné par le niveau de développement électoral en Bolivie et par la passion qu’ont les gens pour leur démocratie. Les administrateurs des élections du CNE étaient très réceptifs aux suggestions faites pour améliorer leurs systèmes et sont arrivés avec de nombreuses solutions possibles. » - Lorne Gibson

Wayne Donovan, expert en administration électorale et spécialiste en matière de listes électorales automatisées, a passé une semaine en Bolivie à observer comment fonctionnait la liste électorale du CNE les jours avant, pendant et immédiatement après le Référendum national de Bolivie (25 janvier 2009). À la fin de sa mission, il a évalué la fonctionnalité du système d’information des listes aux fins de la vérification technique et a défini plus précisément les exigences et la portée du travail pour achever la vérification technique. Il a également fait de nombreuses recommandations au sujet d’une importante initiative en cours (dont le coût est estimé à environ 20 millions de dollars US) pour remplacer la Liste électorale actuelle par une Liste électorale biométrique qui serait utilisée lors des élections nationales de décembre 2009. Ce projet consiste à recueillir des données biométriques, empreintes digitales et photos numériques, pour chacun des quatre millions d’électeurs admissibles.

« Le Canada a tellement à offrir aux pays en développement pour ce qui est d’une administration électorale juste, honnête et fiable. Le personnel chargé des élections en Bolivie était impatient d’en savoir plus sur les pratiques d’inscription des électeurs au Canada et cela a été l’un des plus grands plaisirs de ma vie de politologue de pouvoir les aider à améliorer leur système d’inscription. » - John Courtney

M. Donovan est retourné à La Paz en avril 2009 à la demande du CNE, pour aider à planifier, organiser et élaborer des stratégies de réduction du risque pour le Projet consistant à mettre en place une Liste électorale biométrique, tel que l’exige la nouvelle loi sur les élections. Simultanément, un spécialiste de la sécurité des TI, John Hersey, a entrepris une évaluation de la sécurité et fait des recommandations pour prévoir une infrastructure sécuritaire des TI pour la nouvelle Liste électorale biométrique. Il a fourni d’autres documents sur les sujets de l’architecture intégrée en matière de sécurité, la sélection et l’évaluation de produits en matière de sécurité, l’obtention d’une architecture de serveur virtuel, la manière de mettre au point un programme de vérification de la sécurité, et enfin un document de vue d’ensemble de la sécurité comportant les éléments des documents mentionnés précédemment. Ces documents ont été traduits pour que le groupe des TI de la CNE soit capable d’en tirer le maximum.

M. Donovan dirige également un projet d’analyse de la qualité des données afin d’aider le CNE à identifier et rectifier les données en double et autres anomalies de la Liste électorale existante. Il s’agit d’une activité critique pour que le CNE puisse déployer un plan de secours au cas où la Liste électorale biométrique ne serait pas mise en œuvre pour les élections générales de décembre 2009 et pour fournir une base de données « nettoyée » à intégrer à la nouvelle Liste électorale biométrique.

Picture

« L’occasion qui m’a été donnée d’agir à titre d’observateur international lors du référendum de janvier 2009 en Bolivie a été pour moi à la fois un honneur et une expérience extraordinaire. Les citoyens étaient excités et désireux de faire en sorte que leur voix compte. Cet événement électoral s’est déroulé sans problèmes et les gens ont fait de cette journée un festival national. Le jour du scrutin, le pays avait cessé ses activités : il était interdit de se déplacer en voiture à moins d’avoir une bonne raison de le faire et d’avoir un permis. Ce jour est ainsi devenu une journée de sortie en famille et à chaque bureau de vote que j’ai visité, il y avait une fête de quartier. En Bolivie, tout le monde doit voter et le taux de participation est très élevé. Ce qui est bien différent des événements électoraux au Canada! » - Wayne Donovan

De gauche à droite : Carlos Portocarrero (Consultant en gouvernance - UASCC); John Lok (Bureau principal de développement, Programme Bolivie, division des Amériques - ACDI); John Courtney (professeurr émérite, Études politiques, Université de la Saskatchewan); et Minh-Tien Nguyen (chef par intérim de l’aide – Ambassade du Canada, La Paz). Photo prise à la mission canadienne, La Paz.