CUBA

EN BREF
Nom officiel : République de Cuba
Capitale : La Havane
Indépendance : 1902 de l’Espagne


Amélioration de la planification économique de Cuba

Organisation Locale : Institut national pour la planification économique et la recherche
Expert canadien : Michel Filion

L’économie cubaine fait face à de nombreuses difficultés : la centralisation du contrôle et de la gestion a étouffé la croissance; l’embargo commercial américain, qui dure depuis plusieurs décennies, isole ce marché au potentiel considérable et empêche l’établissement de relations commerciales avec d’autres pays; de fréquents ouragans endommagent les biens et les récoltes (en 2008, seulement, les pertes se sont élevées à plus de 10 milliards $ US), et le ralentissement économique mondial a fait baisser les prix des principales exportations que sont le nickel et le tabac. Le pays ne s’est pas encore relevé des effets désastreux qu’ont eus sur l’économie cubaine le démantèlement du bloc soviétique et la fin des subsides accordés par l’URSS.

Pour bâtir l’économie du pays et se positionner dans l’environnement qui suivra la fin éventuelle de l’embargo, le ministère cubain de l’Économie et de la Planification a adopté de nouvelles orientations politiques. On a décentralisé le pouvoir décisionnel vers les administrations provinciales et municipales et on a défini des mesures pour stimuler l’investissement et la croissance. Au sein du Ministère, l’Institut national pour la planification économique et la recherche est le principal organisme à faire des propositions s’appuyant sur des données probantes en vue d’une planification économique à moyen et à long terme. Travaillant en étroite collaboration avec l’Institut, un expert canadien offrira une assistance technique et de la formation en analyse et en politique économique, en accordant une large place à l’introduction de méthodes modernes et novatrices pour développer l’économie cubaine.