GUINÉE BISSAU

EN BREF
Nom officiel : République de Guinée Bissau
Capitale : Bissau
Indépendance : 1974 du Portugal



Appuyer l’observation internationale des élections présidentielles de la Guinée-Bissau

PHASE I
Organisation Locale : Commission Électorale Nationale (CEN), Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (UNOGBIS)
Experts Canadiens : Alain Gauthier et Jean-Marc Baudot

Les élections législatives de la Guinée Bissau qui ont eu lieu le 16 novembre 2008 ont été considérées comme un point tournant dans le progrès démocratique du pays. La Commission électorale nationale (CEN) de la Guinée Bissau a demandé à l’ACDI de l’aider, dans le cadre du Mécanisme de Déploiements pour le développement démocratique (DDD), à faire en sorte que ces élections soient libres et justes. Deux experts canadiens, Alain Gauthier, coordonnateur d’élections, et Jean-Marc Baudot, logisticien, ont apporté un soutien à quelque 200 observateurs internationaux des élections en aidant au recrutement de personnel de soutien et en organisant des séances d’orientation pour donner aux observateurs un meilleur aperçu du pays et du contexte politique/juridique dans lequel allaient se dérouler les élections. Ils ont également aidé la CEN sur le plan de l’accréditation des observateurs internationaux, et ont proposé des plans de déploiement à l’échelle du pays pour éviter le double emploi et pour accroître la densité des observateurs. Ces activités visaient à renforcer la coordination de l’observation internationale des élections législatives et à contribuer en définitive à des élections plus crédibles et plus transparentes.

« Je suis fier d’avoir pu apporter ma contribution à la démocratie en Guinée Bissau dans le cadre de la mission d’observation internationale lors des élections législatives de 2008 en collaboration avec UNOGBIS. L’observation électorale est un facteur essentiel à la transparence du processus. » Jean-Marc Baudot

PHASE II
Organisation Locale : Commission Électorale Nationale (CEN), Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (UNOGBIS)
Experts canadiens: Claude Parent et Christian Gohel

Le Mécanisme de Déploiements pour le développement démocratique (DDD) a apporté son appui technique pour aider à coordonner l’observation internationale des élections présidentielles en Guinée-Bissau, tenues les 28 juin et 26 juillet 2009. L’assistance de DDD a permis de procéder à un processus plus serein, plus transparent et plus crédible facilitant ainsi le renforcement de la démocratie en Guinée-Bissau.

En collaboration avec la Commission Électorale Nationale (CEN), les experts canadiens Claude Parent, coordonnateur électoral, et Christian Gohel, logisticien, ont organisé l’encadrement logistique de quelque 200 observateurs délégués par les principales organisations politiques continentales, notamment l’Union africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Ils ont aussi travaillé en concertation avec des missions qui n’étaient pas incluses sous le parapluie d’UNOGBIS, dont la Communauté des pays lusophones et l’Union Européenne. Leur contribution incluait : la définition des principes de fonctionnement de la mission; les outils requis pour les rendre opérationnels (création de modèles de rapports d’observation, achat ou location de matériel); la supervision du personnel de soutien; l’organisation des briefings; la formation des observateurs sur le contexte juridique et politique, le processus électoral, les procédures du scrutin, les aménagements logistiques et le calendrier de la mission d’observation.

« Lors de ce mandat, j’ai senti que notre contribution aurait une influence palpable sur l’espoir d’une vie meilleure de milliers de gens que je ne rencontrerai jamais. Malgré une situation volatile à notre arrivée, la volonté générale de redresser le pays a permis la tenue d’une des meilleures élections que j’ai connues. » Christian Gohel, conseiller technique en gestion électorale.

« Réussir à faire travailler en concertation des organisations africaines, portugaises, européennes, américaines et canadiennes pour un meilleur résultat de l'observation électorale aura certes contribué à faire avancer la démocratie en Guinée-Bissau. » Claude Parent, consultant international en gestion et observation électorale.

Les experts canadiens ont également apporté leur aide à la CEN lors de l’accréditation des observateurs internationaux. Ils ont collaboré à l’élaboration d’un plan de déploiement des observateurs à l’échelle du pays afin d’éviter les chevauchements, de limiter les coûts superflus et d’augmenter la densité de la couverture d’observation. Ils ont par ailleurs conseillé le Représentant du Secrétaire Général de l’ONU qui avait sollicité leur avis au sujet de la situation politique de la Guinée-Bissau et sur les meilleurs moyens à utiliser pour permettre une mise en oeuvre efficace des principes de saine gouvernance.